mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

DSP aérienne Corse-Continent 2024-2027: Air Corsica obtient 8 lignes

L’Assemblée de Corse a attribué jeudi à la compagnie aérienne Air Corsica la délégation de service public (DSP) aérienne pour huit lignes entre les quatre aéroports corses et Marseille et Nice, les quatre dernières vers Paris devant être attribuées en mars.

Cette DSP, qui porte sur un total de 12 lignes aériennes, débutera au 1er janvier 2024 et s’achèvera le 31 décembre 2027.

L’office du transport corse disposant d’un budget de 80,4 millions d’euros par an pour compenser les obligations de service public pour cette DSP, le conseil exécutif de Corse assure dans son rapport, adopté à l’unanimité par l’Assemblée de Corse, que « dans ces conditions, il n’est pas possible d’attribuer la totalité » des lignes et qu’il fait le choix de privilégier l’attribution des lignes dites de « bord à bord » entre la Corse et Nice et la Corse et Marseille.

Près d’un million de passagers empruntent chaque année les lignes de la DSP entre la Corse et ces deux villes, et 1,16 million de voyageurs pour les lignes entre la Corse et Paris.

« Plus d’un passager sur deux vers Marseille ou Nice » sont résidents insulaires, précise le rapport, mais « moins d’un passager sur cinq » est un résident corse sur les lignes à destination de Paris.

Air Corsica obtient ainsi la DSP pour les lignes Ajaccio-Marseille, Ajaccio-Nice, Bastia-Marseille, Bastia-Nice, Calvi-Marseille, Calvi-Nice, Figari-Marseille et Figari-Nice.

La compagnie à bas coûts espagnole Volotea, candidate pour les lignes Ajaccio-Marseille et Bastia-Marseille, n’a pas été retenue.

Concernant les lignes entre Paris-Orly et Ajaccio, Bastia, Figari et Calvi, « les négociations ne sont pas closes », a précisé le conseil exécutif, qui compte prolonger par avenant jusqu’en mars la DSP actuelle effectuée par Air Corsica associée à Air France.

Volotea est candidate pour les lignes Paris Orly – Ajaccio et Paris Orly – Bastia. Face à elle, le groupement Air Corsica-Air France est candidat pour les quatre lignes entre Paris Orly et les aéroports corses.

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées jeudi matin devant l’Assemblée de Corse, à l’appel des syndicats de la compagnie Air Corsica qui s’inquiètent de l’avenir de la compagnie régionale si Volotea obtenait les deux lignes qu’elle convoite.

Air Corsica a été créée en 1989 par l’Assemblée de Corse et la Collectivité de Corse en est l’actionnaire majoritaire, avec 66,8% du capital. Elle représente 770 emplois.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Face au ralentissement de la croissance, Spotify supprime un emploi sur six

Le numéro mondial des plateformes audio Spotify a annoncé lundi une réduction de ses effectifs d'"environ 17%", soit quelque 1.500 personnes, afin de réduire ses co...

La Bourse de Paris débute la semaine dans le calme

La Bourse de Paris a ouvert en baisse de 0,20% lundi, reprenant son souffle après un mois de novembre de nets gains, en attendant la publication de plusieurs indicateu...

Concurrence: l'IA est un potentiel "musée des horreurs", selon l'antitrust français

"L'intelligence artificielle a le potentiel de devenir le musée des horreurs de l'antitrust si on ne fait rien", a déclaré jeudi Benoit Coeuré, le président de l'A...

Wall Street conclut en ordre dispersé son meilleur mois de l'année

La Bourse de New York a conclu en ordre dispersé jeudi la dernière séance de novembre, le meilleur mois de l'année jusqu'ici pour les indices. L'indice Dow Jones a...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *