mercredi, février 28L'actualité des entrepreneurs

Wall Street termine en hausse; résultats et inflation séduisent

La Bourse de New York a terminé en progression vendredi, aiguillonnée par de nouveaux signaux de décélération de l’inflation et des résultats d’entreprises jugés globalement satisfaisants.

Le Dow Jones a gagné 0,50%, l’indice Nasdaq a pris 1,90% et l’indice élargi S&P 500 a avancé de 0,99%.

L’inflation a encore ralenti au mois de juin aux Etats-Unis, à 3,0% sur un an en juin, selon l’indice PCE, privilégié par la banque centrale américaine (Fed).

Hors alimentation et énergie, l’inflation atteint encore 4,1%, mais elle ressort nettement en-deçà des 4,6% enregistrés en mai, mais aussi légèrement en dessosus des 4,2% attendus par les économistes.

Après la publication de ces chiffres, « nous ne voyons pas de relèvement de taux supplémentaire de la Fed d’ici la fin de l’année, mais les banquiers centraux n’hésiteront pas à effectuer un nouveau tour de vis si les données à venir surprenaient à la hausse », a commenté, dans une note Oren Klachkin, d’Oxford Economics.

Prenant acte, les taux obligataires se sont détendus. Le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans est redescendu à 3,95%, contre 3,99% la veille en clôture.

« Toute la semaine, les informations que nous avons reçues laissent envisager un scénario idéal pour l’économie », celui d’une rétrogradation progressive, sans coup de frein, a résumé Angelo Kourkafas, d’Edward Jones.

« L’inflation ralentit, les consommateurs continuent à dépenser, et les résultats de sociétés ont été décents », a-t-il détaillé, « la combinaison de tout ça étant favorable au marché. »

L’indice de confiance des consommateurs a bondi à 71,6 points en juillet, contre 64,4 points le mois précédent, selon l’enquête de l’Université du Michigan, publiée vendredi.

Après avoir fait une pause ces dernières semaines, les grois poissons du Nasdaq ont de nouveau repris la main vendredi, en particulier Meta (+4,42%), Tesla (+4,42%) ou Microsoft (+2,31%).

Parmi les valeurs de la nouvelle économie, la place new-yorkaise a aussi fait fête au spécialiste de l’analyse de données Palantir (+10,28%), l’un des fleurons de l’intelligence artificielle, après une note favorable des analystes de Wedbush Securities.

Quant au Dow Jones, il a été poussé dans le dos par le géant des produits d’hygiène et d’entretien Procter & Gamble (+2,83%), dont les résultats ont pulvérisé les attentes au quatrième trimestre de son exercice décalé, achevé fin juin, principalement grâce à de nouvelles hausses de prix.

L’entreprise de Cincinnati (Ohio) table même, pour son exercice comptable 2024 (débuté en juillet), sur une croissance supérieure (de 3 à 4%) à celle du précédent (2%).

Autre moteur de l’indice vedette de Wall Street, Intel (+6,60%), dont le retour aux bénéfices après deux trimestres dans le rouge a surpris les analystes, lesquels s’attendaient à une nouvelle perte au deuxième trimestre. Le groupe de Santa Clara (Californie) a profité d’un léger raffermissement de la demande d’ordinateurs et de serveurs pour les centres de stockage de données (data center).

Le Dow Jones n’a, en revanche, pu compter sur les pétroliers Exxon Mobil (-1,80%) et Chevron (-0,49%) qui ont pâti de résultats en fort repli au deuxième trimestre, après un millésime 2022 exceptionnel, marqué par l’invasion russe en Ukraine et l’envolée des cours de l’or noir.

Bien qu’ayant, lui, dépassé les attentes pour son bénéfice net, Chevron n’était guère mieux loti que son rival ExxonMobil, dont le résultat est ressorti inférieur aux anticipations.

Le constructeur automobile Ford a reculé (-3,39%), malgré des résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre, soutenus par ses prix, et un relèvement des prévisions annuelles, certains investisseurs s’inquiétant des pertes générées par l’entité dédiée aux véhicules électriques.

Le constructeur de véhicules électriques chinois XPeng, coté à Wall Street, était toujours recherché (+15,68%) après l’annonce, mercredi, d’un partenariat avec Volkswagen.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

L'orgue, un métier en mal de facteurs

Un job assuré, une technique séculaire et des missions dans le monde entier: les facteurs d'orgue sont des experts recherchés, mais en Alsace, la seule école de Fra...

TotalEnergies: Pouyanné en route vers un nouveau mandat

Patrick Pouyanné est particulièrement bien parti pour enchaîner à 4eme mandat. "Le conseil d'administration unanime compte sur son leadership et sa vision stratég...

L'ancienne amende record contre Intel réduite par l'UE après un revers en justice

Bruxelles a infligé vendredi une amende de 376 millions d'euros au fabricant américain de puces électroniques Intel pour abus de position dominante, un montant rédu...

C'est la fin du malus de 10% sur les retraites

La suppression du malus, décote de 10% qui s'applique pendant trois ans aux retraites complémentaires de nombreux salariés du privé, est quasiment actée, ont avanc...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *