mercredi, février 28L'actualité des entrepreneurs

Wall Street portée dans le vert en anticipation des résultats de Nvidia

La Bourse de New York a fini dans le vert mercredi, aidée par un repli des taux obligataires et portée par les anticipations sur des comptes trimestriels de Nvidia, emblème de l’engouement des investisseurs pour les promesses du secteur de l’intelligence artificielle (IA).

Le Nasdaq a tiré l’élan en grimpant de 1,59% à 13.721,03 points. L’indice Dow Jones a avancé de 0,54% à 34.472,98 points et le S&P 500 a gagné 1,10% à 4.436,01 points.

Les projecteurs ont été braqués toute la séance sur Nvidia (+3,17% à 471,16 dollars), la coqueluche du secteur de l’intelligence artificielle, qui a annoncé des résultats faramineux après la cloche de fermeture.

Le spécialiste des cartes graphiques et puces très recherchées dans l’IA (GPU) a affiché un bond de son chiffre d’affaires plus fort qu’attendu à 13,5 milliards de dollars et un bénéfice de 6,2 milliards de dollars contre 4,8 milliards prévu.

Le titre s’envolait de 7,95% dans les échanges électroniques après la clôture.

Quatrième capitalisation boursière à Wall Street, l’action Nvidia est la plus performante de l’année (+200% depuis le début de l’année).

« Les attentes étaient très hautes pour Nvidia. Si l’action monte, ce sera très haussier pour tout le secteur de l’IA », promet Adam Sarhan de 50 Park Investments.

Pour Jose Torres d’Interactive Brokers, Nvidia a le potentiel de « renforcer l’optimisme sur le front de l’intelligence artificielle et apporter un soutien au marché ».

« La solide performance du S&P 500 cette année a été alimentée par les promesses de l’IA », a estimé pour sa part Jack Ablin de Cresset Capital dans une note, soulignant que les débats et la couverture médiatique ont ajouté à l’enthousiasme des investisseurs pour les méga-capitalisations de la tech.

Au-delà de la frénésie autour de Nvidia, un brusque recul des taux obligataires a aussi favorisé un retour des actions.

Les taux sur les bons du Trésor à dix ans glissaient à 4,19% vers 20H30 GMT après avoir atteint 4,32% mardi, proches des plus hauts en 16 ans touchés depuis une semaine.

Les taux ont baissé à cause des indices d’activité PMI Flash décevants pour la Grande-Bretagne et la zone euro -en contraction- et les Etats-Unis, en quasi-stagnation. L’activité américaine a ralenti à 50,4 points en août contre 52 en juillet.

Le repli des rendements obligataires a aidé les actions et particulièrement celles de la tech.

Pour Patrick O’Hare de Briefing.com, la baisse des taux sur les bons du Trésor a « créé un peu d’opportunité pour acheter à la baisse », a-t-il indiqué à l’AFP.

Ailleurs à la cote, les grands de la tech ont emmené le Nasdaq, comme Intel qui a clos au-dessus de 3%, Apple, Alphabet et Meta au-dessus de 2%. D’autres actions liées au monde de l’IA comme la société de données Palantir (+4,36%) ont profité de l’élan.

Le secteur détaillants grand public a eu une mauvaise journée, avec l’effondrement des actions de Foot Locker (-28%) après un recul de son chiffre d’affaires et des prévisions de ventes annuelles à la baisse.

Le spécialiste des vélos et tapis de course connectés Peloton a décroché de 22,60% à un plus bas record pour le titre.

A partir de jeudi, l’attention va se tourner vers la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole (Wyoming). Jerome Powell, président de la Fed, y prononce un discours vendredi à 14H00 GMT.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Le soleil brille sur l'énergie albanaise

La terre est salée, le soleil tape, et dans quelques semaines les 234.828 panneaux solaires de la centrale de Karavasta seront branchés au circuit électrique. Et l'A...

Les éleveurs du Sud-Ouest inquiets face à la maladie hémorragique épizootique

Inquiets mais pas "affolés", des éleveurs du sud-ouest de la France demandent du soutien à l'Etat face à l'avancée de la maladie hémorragique épizootique (MHE), ...

La SNCF et Alstom poursuivent les essais du TGV nouvelle génération

Le futur TGV M, cinquième génération des trains à grande vitesse conçue par Alstom pour la SNCF, qui pourra transporter davantage de voyageurs en consommant moins ...

Au Luxembourg, l'apprentissage douloureux d'une agriculture sans glyphosate

Sans glyphosate, "c'est beaucoup plus de travail et d'énergie": dans ses vignes, le Luxembourgeois Roger Demuth a dû abandonner pendant deux ans l'herbicide controver...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *