mercredi, février 28L'actualité des entrepreneurs

Wall Street évolue de peu dans le vert en attendant des nouvelles de la Fed

La Bourse de New York évoluait légèrement dans le vert après une ouverture hésitante mercredi, avant la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine (Fed).

L’indice Dow Jones avançait de 0,37%, le Nasdaq, à dominante technologique, grappillait 0,06%, et l’indice S&P 500 progressait de 0,22%, vers 14H25 GMT.

Mardi, Wall Street avait clos sur sa pire séance depuis juillet, inquiète de l’affaiblissement de l’économie chinoise et d’avertissements sur le secteur bancaire américain.

L’indice Dow Jones avait cédé 1,02% à 34.946,39 points, le Nasdaq avait perdu 1,14% à 13.631,05 points et l’indice élargi S&P 500 avait abandonné 1,16% à 4.437,86 points.

« Ces baisses font suite à une série de gains suffisamment importants pour que le recul du mois d’août continue d’être considéré comme une période normale de consolidation estivale », a estimé Patrick O’Hare de Briefing.com, en soulignant que les cessions avaient concerné jusqu’ici de faibles volumes.

Mercredi à 18H00, les investisseurs vont guetter la publication des « minutes » de la Fed cherchant à évaluer à quel point la banque centrale est portée à faire une pause dans les hausses de taux tout en étant déterminée à les garder hauts pour un certain temps alors que l’inflation donne des signes mitigés.

Le 26 juillet dernier, la Fed avait renoué avec les hausses de taux, les portant à entre 5,25% et 5,50%, un sommet en 22 ans.

Parmi les indicateurs du jour, la production industrielle aux Etats-Unis est repartie à la hausse au mois de juillet, après deux mois consécutifs de baisse, dépassant au passage les attentes du marché.

Portée surtout par les services d’utilité publique comme la fourniture d’électricité pour la climatisation en cette période d’extrême chaleur, elle a progressé de 1% sur un mois, après une baisse de 0,8% au mois de juin. Sur un an, elle reste en retrait de 0,3%.

Sur le front du marché immobilier, les mises en chantier de logements ont grimpé de 3,9% en juillet, proches des attentes, mais les dépôts de permis de construire qui donnent une indication de l’évolution du marché, sont quasi-stables (+0,1%).

Du côté des valeurs, le titre des grands magasins Target bondissait de 4,41% après avoir affiché un résultat net par action supérieur aux prévisions sur un chiffre d’affaires trimestriel néanmoins en recul.

Le groupe, qui a souffert d’une controverse sur ses articles célébrant la communauté LGBT+, a abaissé ses prévisions de résultats pour l’année et signalé que les consommateurs commençaient à moins dépenser.

Les résultats de Target « révèlent les fissures qui commencent à apparaître dans la consommation. Bien que la croissance des ventes ait ralenti déjà depuis un certain temps, c’est la première fois en six ans que les ventes ont baissé », a souligné Neil Saunders de GlobalData.

La chaîne de restauration rapide d’inspiration méditerranéenne Cava, entrée en Bourse en juin dernier, cédait 0,99% après des résultats pourtant savoureux. Son chiffre d’affaires a grimpé 18% à nombre d’enseignes comparables. Cava a célébré pour la première fois un trimestre dans le vert avec un bénéfice de 6,5 millions de dollars pour des ventes de 173 millions de dollars.

Progressive, géant de l’assurance automobile et résidentielle, s’envolait de 8,34% après des résultats supérieurs aux attentes.

Les banques qui avaient plongé mardi à la suite de commentaires de l’agence de notation Fitch n’excluant pas une révision à la baisse de la note du secteur bancaire, continuaient de faire grise mine. Bank of America perdait 1,09%, Citigroup -0,61% et JPMorgan -0,16%.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Au Luxembourg, l'apprentissage douloureux d'une agriculture sans glyphosate

Sans glyphosate, "c'est beaucoup plus de travail et d'énergie": dans ses vignes, le Luxembourgeois Roger Demuth a dû abandonner pendant deux ans l'herbicide controver...

La Bourse de Paris freinée par le conflit entre Israël et le Hamas

La Bourse de Paris a perdu 0,55% lundi, se montrant prudente face à la hausse des prix du pétrole après l'offensive surprise et massive, débutée samedi, du mouveme...

A Cuba, toujours plus de denrées importées que d'aliments cultivés

La production agricole dans la province cubaine d'Artemisa, ancien grenier de La Havane, a chuté ces dernières années, comme sur l'ensemble de l'île qui se voit dé...

Wall Street ouvre en baisse, prudence après l'offensive du Hamas en Israël

La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi, sur la réserve après l'offensive surprise du Hamas en Israël, qui fait craindre une flambée des prix de l'énergie, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *