mardi, février 27L'actualité des entrepreneurs

Wall Street commence en hausse la dernière semaine d'un mois difficile

La Bourse de New York a commencé en hausse lundi la dernière semaine d’un mois d’août difficile pour les indices.

Le Dow Jones avançait de 0,74%, le Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 0,65% et l’indice S&P 500 de 0,53%, vers 14H10 GMT.

Après le discours du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell vendredi à la conférence de Jackson Hole (Wyoming), les indices avaient terminé dans le vert.

Le patron de la banque centrale a averti que la Fed était « prête à encore augmenter les taux si nécessaire » mais qu’elle le ferait « prudemment ».

Les investisseurs ont bien accueilli sa confiance dans la poursuite de la croissance économique américaine, M. Powell ayant pointé des dépenses de consommation « robustes » et un rebond du marché de l’immobilier.

Sur la semaine, le Dow Jones a légèrement baissé tandis que le S&P 500 et le Nasdaq ont affiché un léger gain hebdomadaire pour la première fois depuis le début du mois d’août.

« Les mois d’août et de septembre sont réputés historiquement difficiles pour les marchés, surtout lorsque ceux-ci ont été solides au début de l’été », a noté Art Hogan de B. Riley Wealth management.

« Sur les dix dernières fois où le S&P était en hausse de 15% en août depuis le début de l’année, par neuf fois il a ensuite été en baisse à la fin du mois de 1,5% en moyenne », a affirmé l’analyste soulignant que le scénario était le même cette année.

Le Dow Jones est en recul de 3,4% en août, le S&P 500 est en retrait de plus de 4% et le Nasdaq de plus de 5%.

Cette semaine sera chargée en indicateurs macro-économiques avec notamment la confiance des consommateurs mardi, la deuxième estimation du PIB des Etats-Unis au 2e trimestre mercredi, l’inflation selon l’indice PCE, mesure favorite de la Fed, jeudi et enfin vendredi, les chiffres officiels de l’emploi pour août.

Les analystes s’attendent à un ralentissement des créations d’emplois à 175.000 au lieu de 187.000 en juillet. Ils prévoient un taux de chômage de 3,6%.

Du côté des valeurs, le titre du groupe industriel diversifié 3M grimpait de 4,78%, le Wall Street Journal ayant affirmé que le groupe est proche d’un accord allant jusqu’à 5,5 milliards de dollars pour solder les poursuites liées aux bouchons d’oreilles destinés aux militaires fabriqués par sa filiale Aearo Technologies.

Les titres cotés aux Etats-Unis du constructeur chinois de voitures électrique Xpeng, l’un des rivaux de Tesla en Chine, grimpaient de 2,38% après l’acquisition pour 744 millions de dollars de la filiale électrique du « Uber chinois », Didi.

Hawaiian Electric, au centre de la controverse sur sa gestion de l’alimentation électrique pendant les incendies meurtriers à Hawaii, rebondissait lundi de 36% après avoir plongé de 18% à la précédente clôture.

L’opérateur qui a suspendu le paiement d’un dividende pour conserver de la trésorerie, s’est défendu d’être responsable de la propagation des feux.

Sur le marché obligataire, les taux à dix ans se détendaient légèrement à 4,21% contre 4,23% vendredi.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Le soleil brille sur l'énergie albanaise

La terre est salée, le soleil tape, et dans quelques semaines les 234.828 panneaux solaires de la centrale de Karavasta seront branchés au circuit électrique. Et l'A...

Les éleveurs du Sud-Ouest inquiets face à la maladie hémorragique épizootique

Inquiets mais pas "affolés", des éleveurs du sud-ouest de la France demandent du soutien à l'Etat face à l'avancée de la maladie hémorragique épizootique (MHE), ...

La SNCF et Alstom poursuivent les essais du TGV nouvelle génération

Le futur TGV M, cinquième génération des trains à grande vitesse conçue par Alstom pour la SNCF, qui pourra transporter davantage de voyageurs en consommant moins ...

Au Luxembourg, l'apprentissage douloureux d'une agriculture sans glyphosate

Sans glyphosate, "c'est beaucoup plus de travail et d'énergie": dans ses vignes, le Luxembourgeois Roger Demuth a dû abandonner pendant deux ans l'herbicide controver...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *