mercredi, février 28L'actualité des entrepreneurs

Wall Street à nouveau en baisse après la dégradation de la note des Etats-Unis

La Bourse de New York a ouvert en baisse jeudi continuant sur la pente entamée la veille après la dégradation inattendue de la note de solvabilité des Etats-Unis par l’agence de notation Fitch.

L’indice Dow Jones perdait 0,19%, le Nasdaq, à dominante technologique, reculait de 0,19% et le S&P 500 de 0,35% vers 14H00 GMT.

« Après la forte progression des marchés au cours des sept premiers mois de 2023, les investisseurs n’avaient pas besoin de beaucoup d’excuses pour prendre leurs bénéfices », a relativisé Art Hogan de B. Riley Wealth Management à propos de ce repli des indices.

Après que Fitch a abaissé pour la deuxième fois dans l’histoire la note de la dette américaine à AA+ au lieu de AAA, le Dow Jones avait cédé mercredi 0,98% à 35.282,52 points.

L’indice Nasdaq avait glissé de 2,17% à 13.973,45 points et l’indice élargi S&P 500 reculé de 1,38% à 4.513,39 points.

Les analystes notaient toutefois que cette réaction de repli était beaucoup moins sévère que le 8 août 2011 lorsque S&P avait retiré sa note AAA aux Etats-Unis.

Le S&P 500 avait alors chuté de 6,7% et le Dow Jones avait perdu 5,6% le jour-même.

Sur le marché obligataire, depuis mardi, les taux sur les bons du Trésor à long terme ont entamé une ascension. Vers 14H00 GMT, le rendement sur les bons à dix ans se tendait nettement à 4,18%, un plus haut depuis octobre 2022.

La Maison Blanche et le Trésor américain ont vivement réagi à la décision de Fitch, la qualifiant d' »arbitraire » et d' »injustifiée ».

« La bonne nouvelle est que le plafond de la dette a été relevé pour deux ans et que l’inflation a nettement ralenti », s’est consolé Art Hogan. L’analyste note également que « les mois d’août et de septembre sont historiquement des mois difficiles pour les marchés, surtout lorsque les actions sortent d’une bonne période ».

Au-delà de la dette, les investisseurs vont se tourner vers la suite des résultats d’entreprises avec deux grosses annonces après la clôture: Apple (-0,29% à 14H00 GMT) et Amazon (+0,33%). Les titres des deux mégacapitalisations ont bondi de 50% depuis le début de l’année.

Les biotech Amgen (-0,60%) et Gilead (-0,07%) sont aussi attendues.

Avant l’ouverture, le fabricant de jouets Hasbro a annoncé une perte nette de 235 millions de dollars au deuxième trimestre sur un chiffre d’affaires en repli de 10%.

L’action grimpait toutefois de 4,70% alors que le groupe a aussi révélé qu’il cédait sa branche eOne qui produit des dessins animés pour environ 500 millions de dollars aux studios Lionsgate.

« Cette cession nous permet de nous concentrer sur notre expertise dans les jouets et les jeux », a expliqué Chris Cocks, patron d’Hasbro.

Annoncés également avant l’ouverture du marché, les résultats du deuxième trimestre de Warner Bros Discovery (-1,47%) ont déçu avec une perte plus importante que prévu à 1,24 milliards de dollars, toutefois moins sévère qu’un an avant.

Le nombre d’abonnés à son service de streaming Max s’est aussi inscrit en-dessous des prévisions des analystes à 95,8 millions au lieu des 96,7 millions attendus.

Les laboratoires Moderna grimpaient de 2,34% à 112,76 dollars malgré une perte et un recul du chiffre d’affaires au deuxième trimestre. Mais la société a relevé ses perspectives de ventes annuelles de son vaccin contre le Covid-19.

La compagnie aérienne Southwest Airlines perdait 1,90% après un avis défavorable de la part de Jefferies.

La société de paiements électroniques PayPal voyait son titre chuter de presque 11% malgré des résultats en ligne avec les prévisions assombris par une marge opérationnelle moins performante.

Le fabricant de puces électronqiues Qualcomm plongeait de 10,05% à 116,22 dollars. Son bénéfice trimestriel s’est inscrit au-dessus des prévisions mais son chiffre d’affaires a déçu et le groupe a signalé des ventes plus faibles pour les puces liées aux téléphones.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Climat: TotalEnergies visé par une plainte au pénal pour des projets pétroliers en Tanzanie et Ouganda

TotalEnergies de nouveau dans le viseur des associations pour "climaticide": quatre associations de défense de l'environnement ont déposé plainte contre le groupe et...

Zouari négocie le contrôle de Picard en 2024

Moez-Alexandre Zouari n'a pas dit son dernier mot. Ancien candidat à la reprise de Casino au sein du véhicule 3F avec Xavier Niel et Matthieu Pigasse, l'actionnaire ma...

Discrétion et trublions: cinq choses à retenir de la Paris Fashion week

Si la sobriété est le mot d'ordre de la Fashion week parisienne, quelques attitudes et détails viennent troubler cette fête de bienséance qui s'achève mardi: - ...

Allemagne: la récession en 2023 sera plus forte que prévu

Les principaux instituts de conjoncture allemands ont nettement abaissé jeudi leur prévision pour 2023, le Produit intérieur brut de la première économie européen...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *