mercredi, février 28L'actualité des entrepreneurs

TikTok modifie son fonctionnement pour s'adapter aux règles de l'UE

Le réseau social chinois TikTok a annoncé vendredi modifier son fonctionnement, en permettant notamment de désactiver l’affichage automatique des contenus, afin de se conformer aux nouvelles règles de l’Union européenne (UE) qui entreront en vigueur fin août.

En vertu de la loi européenne sur les services numériques (DSA), les géants de l’internet devront se soumettre à des règles renforcées en matière de confidentialité des données, de protection des enfants, de désinformation et de discours de haine.

Le commissaire européen Thierry Breton avait demandé mi-juillet à TikTok « d’accélérer » son travail pour respecter ces nouvelles règles: « A la fin du mois d’août, nous évaluerons si des changements réels et tangibles ont été apportés », avait-il prévenu.

TikTok, dont la maison-mère est le chinois ByteDance, offrira désormais la possibilité de désactiver les recommandations personnalisées de contenu – c’est-à-dire le flux automatique déterminé par algorithme selon les intérêts présumés de l’utilisateur, une fonctionnalité souvent jugée addictive.

A la place, les usagers localisés dans l’UE pourront choisir librement de consulter des vidéos populaires dans leur région ou dans d’autres zones du monde, a-t-il précisé dans un communiqué.

Les autres modifications visent à faciliter le signalement des contenus illégaux par les utilisateurs et à interdire la publicité ciblée pour les jeunes âgés de 13 à 17 ans.

TikTok assure par ailleurs qu’il se montrera plus transparent sur ses décisions de modération de contenu, fournissant davantage de détails sur les raisons pour lesquelles une vidéo a été retirée.

« Nous continuerons non seulement à respecter nos obligations réglementaires, mais nous nous efforcerons également d’établir de nouvelles normes grâce à des solutions innovantes », a déclaré le groupe.

TikTok, une application de partage de vidéos courtes et divertissantes, compte plus d’un milliard d’utilisateurs actifs dans le monde, dont 125 millions dans l’UE, et est particulièrement populaire auprès des jeunes grâce à ses fonctionnalités d’édition et à un algorithme alimenté par l’IA.

Mais elle est suspectée par les autorités américaines et de plusieurs pays européens de ne pas protéger suffisamment les données et de permettre à Pékin d’espionner et de manipuler ses usagers, ce que le groupe a toujours vigoureusement nié.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Climat: TotalEnergies visé par une plainte au pénal pour des projets pétroliers en Tanzanie et Ouganda

TotalEnergies de nouveau dans le viseur des associations pour "climaticide": quatre associations de défense de l'environnement ont déposé plainte contre le groupe et...

Zouari négocie le contrôle de Picard en 2024

Moez-Alexandre Zouari n'a pas dit son dernier mot. Ancien candidat à la reprise de Casino au sein du véhicule 3F avec Xavier Niel et Matthieu Pigasse, l'actionnaire ma...

Discrétion et trublions: cinq choses à retenir de la Paris Fashion week

Si la sobriété est le mot d'ordre de la Fashion week parisienne, quelques attitudes et détails viennent troubler cette fête de bienséance qui s'achève mardi: - ...

Allemagne: la récession en 2023 sera plus forte que prévu

Les principaux instituts de conjoncture allemands ont nettement abaissé jeudi leur prévision pour 2023, le Produit intérieur brut de la première économie européen...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *