mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

Levée du barrage filtrant de viticulteurs à la frontière franco-espagnole

Des centaines de viticulteurs français ont tenu un barrage filtrant pendant près de trois heures jeudi, sur l’autoroute A9 à la frontière franco-espagnole, au péage du Boulou (Pyrénées-Orientales), détruisant notamment le chargement de deux camions transportant du vin depuis l’Espagne.

Venus de plusieurs départements de cette région du sud-ouest de la France, dont l’Aude, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales, ils ont brûlé des pneus sur la voie et « contrôlé » les poids lourds arrivant d’Espagne, à la recherche d’importations de vin espagnol, a constaté un photographe de l’AFP.

Après avoir jeté sur l’asphalte les cagettes de tomates d’un camion et y avoir mis le feu, ils ont vidé les chargements de vin de deux autres véhicules.

Ils ont ensuite quitté les lieux, a précisé à l’AFP la préfecture des Pyrénées-Orientales, qui a recensé 380 manifestants sur place.

La Confédération espagnole de transport de marchandises (CETM) a dénoncé dans un communiqué des « agressions totalement injustifiées, qui mettent en danger la sécurité des chauffeurs professionnels et entraînent des pertes importantes pour le secteur », en appelant à des suites judiciaires.

La mobilisation s’est poursuivie avec une opération escargot sur l’autoroute en direction de l’Aude jusqu’à 16h30, puis des manifestants ont brûlé des palettes et des pneus devant le centre des impôts de Narbonne jusqu’aux environs de 17h.

Selon le président du syndicat des vignerons des Pyrénées-Orientales, David Drilles, « c’est une révolte du bassin régional qui touche toute la région et même Paca », la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (sud-est).

« On sort de quatre années d’aléas climatiques », a-t-il rappelé, en ajoutant : « On n’a pas d’argent, pas de visibilité (…) On n’en peut plus. On attend des prises en charge, des aides du type de celles qui ont été attribuées aux éleveurs ».

De son côté, le président du syndicat des vignerons de l’Aude, Frédéric Rouanet, dénonce depuis des semaines « un cocktail explosif » de facteurs défavorables : faible récolte à cause de mauvaises conditions climatiques, charges qui augmentent avec l’inflation, prix du vin qui ne suivent pas, d’autant que les importations par des négociants les font baisser.

En 2022, la France a importé plus de six millions d’hectolitres de vin, selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), mais certains crus, rouges et rosés en particulier, subissent une chute des ventes.

Les locaux d’une société d’embouteillage et de négoce de l’Aude avaient même été incendiés dans la nuit du 4 au 5 octobre et tagués d’une revendication contre l’importation de vin étranger.

Cet incendie, qui n’a fait aucun blessé, a été revendiqué par le Comité d’action viticole, émanation locale du Comité régional d’action viticole (CRAV) qui exprime, par la force et depuis plusieurs décennies, « la colère » du monde viticole languedocien.

« Je ne cautionne pas ce genre d’actes, mais ils risquent de devenir quotidiens, vu la situation actuelle », avait déclaré à l’AFP M. Rouanet.

lb-cor-dmc-cdc/jg

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Inflation: la France devient la mauvaise élève de la zone euro

Haro sur les prix alimentaires. L’Assemblée nationale devrait adopter, ce mardi 14 novembre en fin de journée, la loi permettant d’avancer du 1er mars au 31 janvier...

Vuitton: Nicolas Ghesquière reste directeur artistique des collections femme

Le styliste Nicolas Ghesquière reste aux commandes des collections féminines de la maison Louis Vuitton, qui a renouvelé son contrat après dix ans passés à ce pos...

Ces chiffres inquiétants sur la pauvreté en France

9,1 millions de personnes sous le seuil de pauvretéLe taux de pauvreté a en effet augmenté de 0,9 point en 2021, passant de 13,6 % à 14,5 %, selon l’Insee. Au tota...

Protection des consommateurs: l'UE ouvre une enquête visant Amazon

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête sur les mesures mises en oeuvre par le géant du commerce en ligne Amazon pour protéger les con...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *