mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

Les résultats de Tesla plombés par coûts de production et baisses de prix

Le constructeur automobile américain Tesla a dévoilé mercredi des résultats pour le troisième trimestre inférieurs aux attentes des analystes, soulignant que les coûts de production de ses nouvelles usines restaient plus élevés que sur ses anciens sites de fabrication ans un contexte de baisse des tarifs.

Le groupe, qui a pratiqué des réductions de prix importantes ces derniers mois, a engrangé un chiffre d’affaires de 23,35 milliards de dollars entre juillet et septembre (+9%) et un bénéfice net par action hors éléments exceptionnels de 66 cents – référence pour les marchés.

Le consensus tablait sur respectivement 24,19 milliards et 73 cents.

Le bénéfice net est ressorti à 1,85 milliard de dollars, soit une chute de 44% sur un an.

Le constructeur avait prévenu le 2 octobre que ses volumes de production et de livraison avaient été affectés au troisième trimestre par des opérations de maintenance prévues.

Les analystes de Wedbush avaient alors remarqué un volume de livraisons inférieur aux anticipations du marché à cause d’un arrêt plus long que prévu des usines d’Austin (Etats-Unis) et de Shanghai (Chine), qui a représenté un déficit d’environ 20.000 véhicules.

De juillet à octobre, la production a atteint 430.488 véhicules tandis que 435.059 véhicules ont été livrés, avait précisé Tesla, sans donner de précision géographique.

Il compte augmenter sa production « aussi rapidement que possible », a-t-il assuré mercredi, tout en prévenant que « certaines années il est possible que nous grossissions plus vite et d’autres moins vite ».

Le groupe a de nouveau confirmé son objectif de produire 1,8 million de véhicules en 2023.

« Tesla continue de tirer profit de son efficacité en matière de coûts en pratiquant des réductions tarifaires pour doper les ventes de véhicules électriques », a commenté Shoggi Ezeizat, analyste de Third Bridge, dans une note.

– Chute de la marge –

Mais les marchés étaient justement à l’affût ces derniers temps de tout élément illustrant l’impact de ces baisses de prix sur la marge opérationnelle du groupe: elle est tombée à 7,6% au troisième trimestre, contre 17,2% un an plus tôt.

Dans un contexte de taux d’intérêts élevés, « nous devons rendre nos voitures plus abordables » pour que les gens puissent les acheter, a justifié Elon Musk, patron de Tesla, lors d’une audioconférence.

« D’après nos experts, la plupart des constructeurs automobiles traditionnels ont du mal à dégager une rentabilité dans leurs divisions électriques et rattraper Tesla semble improbable dans un proche avenir », a relevé M. Ezeizat, soulignant néanmoins que les constructeurs chinois comme BYD « introduisent rapidement des modèles de véhicules électriques hautement concurrentiels ».

Dans son communiqué, Tesla a aussi évoqué le Cybertruck, son pickup électrique à la silhouette futuriste dont le premier exemplaire est sorti d’usine mi-juillet.

« Les livraisons du Cybertruck restent prévues pour plus tard cette année », a fait savoir le constructeur.

Dans la documentation accompagnant ses résultats, figure une photo montrant un camion Tesla avec trois Cybertruck sur sa remorque, il indique que les premières livraisons devraient commencer en novembre.

Elon Musk a estimé un rythme de production annuel d' »un quart de million », qui devrait être atteint « courant 2025 ». « C’est ma meilleure estimation », a-t-il confié.

« Nous faisons tout notre possible pour simplifier le véhicule pour parvenir à un niveau d’unités par minute inédit dans l’industrie automobile », a-t-il confié.

« Si vous voulez faire quelque chose d’innovant et de beau, c’est extrêmement difficile (…) car vous devez inventer le véhicule » sans copier ce qui existe déjà, a-t-il relevé.

Mais toujours pas d’indication concernant les différentes versions disponibles ni leurs prix, au sujet desquels rien n’a été officiellement divulgué depuis la présentation du véhicule en 2019.

Tesla a également assuré que les progrès se poursuivaient dans la conception de sa prochaine génération de plateforme.

Par ailleurs, il compte réduire par l’innovation les coûts de production et opérationnels, et accélérer ses bénéfices liés aux ventes grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle et les logiciels, en particulier.

Interrogé sur le calendrier de l’usine géante annoncée à Monterrey (Mexique), M. Musk a précisé que les préparatifs étaient en cours pour lancer la construction.

Dans les échanges électroniques après la fermeture de la Bourse de New York, l’action Tesla chutait de 3,80% à 233,47 dollars.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Inflation: la France devient la mauvaise élève de la zone euro

Haro sur les prix alimentaires. L’Assemblée nationale devrait adopter, ce mardi 14 novembre en fin de journée, la loi permettant d’avancer du 1er mars au 31 janvier...

Vuitton: Nicolas Ghesquière reste directeur artistique des collections femme

Le styliste Nicolas Ghesquière reste aux commandes des collections féminines de la maison Louis Vuitton, qui a renouvelé son contrat après dix ans passés à ce pos...

Ces chiffres inquiétants sur la pauvreté en France

9,1 millions de personnes sous le seuil de pauvretéLe taux de pauvreté a en effet augmenté de 0,9 point en 2021, passant de 13,6 % à 14,5 %, selon l’Insee. Au tota...

Protection des consommateurs: l'UE ouvre une enquête visant Amazon

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête sur les mesures mises en oeuvre par le géant du commerce en ligne Amazon pour protéger les con...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *