mardi, février 27L'actualité des entrepreneurs

La Bourse de Paris termine en nette hausse après l'inflation américaine et grâce à des annonces en Chine

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse, de 1,52%, jeudi, portée par une inflation aux États-Unis moins élevée que ce qui était anticipé par les analystes et par le rebond du secteur du luxe, après des annonces en Chine.

L’indice vedette CAC 40 a gagné 111,58 points, à 7.433,62 points. La veille, il avait terminé en hausse de 0,72%.

« Le gros chiffre de la journée a été l’inflation (CPI) américaine », note Sophie Chauvellier, gérante de Dorval AM.

Pour la première fois depuis juin 2022, l’inflation aux États-Unis est repartie à la hausse en juillet sur un an (3,2% contre 3,0% le mois dernier), mais les analystes prévoyaient cependant un rebond un peu plus fort, à 3,3%, selon le consensus de Market Watch.

L’inflation sous-jacente, qui exclut les prix de l’énergie et de l’alimentation, a quant à elle continué à ralentir sur un an, à 4,7% contre 4,8%. Cette mesure est considérée par les économistes comme un signal plus pertinent sur la direction que prend l’inflation.

« On est dans une logique de décélération [conforme aux] objectifs de la banque centrale américaine (Fed). S’il devait y avoir une dernière hausse de taux ce ne serait pas avant l’automne », estime Sophie Chauvellier.

« Le point d’interrogation sur l’inflation est toujours porté sur l’emploi, qui reste très fort », ajoute l’analyste.

« On veut une remontée progressive du taux de chômage, pour avoir moins de tension sur le marché du travail », ce qui pousserait ainsi la Fed « a avoir moins besoin de resserrer les conditions financières », détaille-t-elle.

Les marchés ont ainsi été aussi poussé par l’augmentation des demandes hebdomadaires d’allocations chômage aux États-Unis, à leur plus haut niveau en un mois, selon un indicateur publié jeudi.

Le secteur du luxe a bondi dans le sillage d’une annonce de la Chine: Pékin a levé jeudi une interdiction en vigueur depuis la crise sanitaire pour les voyages en groupe dans plus de 70 pays, dont les États-Unis, laissant espérer le retour en nombre des touristes chinois à l’étranger.

Le géant du luxe LVMH, première capitalisation européenne et poids lourd du CAC 40, a terminé en hausse de 3,42% 834,70 euros, affichant la meilleure performance de la séance. Hermes a gagné 3,20% à 1960,20 euros et Kering 2,21% à 528,40 euros.

Le géant mondial des cosmétiques L’Oréal a gagné 3,02% à 419,10 euros.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Climat: TotalEnergies visé par une plainte au pénal pour des projets pétroliers en Tanzanie et Ouganda

TotalEnergies de nouveau dans le viseur des associations pour "climaticide": quatre associations de défense de l'environnement ont déposé plainte contre le groupe et...

Zouari négocie le contrôle de Picard en 2024

Moez-Alexandre Zouari n'a pas dit son dernier mot. Ancien candidat à la reprise de Casino au sein du véhicule 3F avec Xavier Niel et Matthieu Pigasse, l'actionnaire ma...

Discrétion et trublions: cinq choses à retenir de la Paris Fashion week

Si la sobriété est le mot d'ordre de la Fashion week parisienne, quelques attitudes et détails viennent troubler cette fête de bienséance qui s'achève mardi: - ...

Allemagne: la récession en 2023 sera plus forte que prévu

Les principaux instituts de conjoncture allemands ont nettement abaissé jeudi leur prévision pour 2023, le Produit intérieur brut de la première économie européen...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *