mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

La Bourse de Paris termine en baisse

La Bourse de Paris a terminé en baisse vendredi, à l’image de son bilan hebdomadaire, les investisseurs n’ayant pas apprécié le ton offensif de la Réserve fédérale américaine qui a indiqué que ses taux resteraient élevés sur une plus longue période qu’espéré.

L’indice vedette CAC 40 a lâché vendredi 0,40%, soit 29,08 points à 7.184,82 points. Jeudi, il avait nettement reculé de 1,59%. Sur la semaine, la cote parisienne accuse une forte baisse de 2,63%.

« Le rendez-vous de la semaine a été la banque centrale américaine », mercredi soir et « c’est ce qui domine encore les marchés aujourd’hui », commente Andrea Tueni, analyste marchés de Saxo Bank.

Le comité de politique monétaire de la Fed, le FOMC, a annoncé maintenir ses taux à leur niveau actuel, dans la fourchette de 5,25-5,50%, mais anticipe cependant une hausse supplémentaire d’ici la fin de l’année, et des taux légèrement supérieurs à 5,0% en 2024, un niveau plus élevé que prévu.

Cette position de la Fed plus sévère qu’anticipé par les marchés « a fait réagir les rendements obligataires: lorsque la politique monétaire est peu accommodante, cela fait baisser les prix des obligations, ce qui a pour effet de faire monter les rendements », explique Andrea Tueni.

Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt de l’Etat français à 10 ans, l’échéance qui fait référence, évoluait à 3,29% vers 18H30, au plus haut depuis janvier 2012.

Des taux aussi élevés « ont un impact sur les valeurs de croissance, qui sont sensibles aux taux, comme le secteur technologique », cite Andrea Tueni.

A Paris, le groupe informatique Atos a perdu 2,27% depuis lundi, Capgemini a lâché 1,97% sur la semaine, Worldline s’est vu amputé de 2,03% et Dassault Systèmes a lâché 0,93%.

Eramet et Suez à Dunkerque

Le groupe minier Eramet (+1,99% à 71,65 euros) et le groupe de traitement des déchets et de gestion de l’eau Suez implanteront à Dunkerque (Nord) leur futur complexe industriel de recyclage des batteries de véhicules électriques qui devrait démarrer en 2027, ont annoncé les deux groupes vendredi.

Augmentation de capital pour TechnipEnergies

Plus de 4.500 salariés du groupe d’ingénierie et services Technip Energies (-0,34% à 23,28 euros) ont souscrit à une augmentation de capital qui leur était réservée à un tarif préférentiel, représentant près de 1% des actions de l’entreprise, a indiqué la direction vendredi.

Mauvaise semaine pour Société Générale

Sur la semaine, l’action Société Générale affiche une chute de 12,66% à 23,12 euros, ne récupérant pas de la chute du titre qui a suivi la présentation du plan stratégique de son nouveau directeur général, Slawomir Krupa, et qui a laissé sur leur faim les investisseurs qui y ont vu dans l’ensemble un manque d’ambition. L’action efface tous ses gains de 2023.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Wall Street rebondit avant les résultats de Microsoft et Google

La Bourse de New York s'est offert une séance de rebond mardi, grâce à un flot de résultats d'entreprises de bonne facture, juste avant ceux d'Alphabet (Google) et ...

La Bourse de Paris lestée par des résultats d'entreprises et la remontée des taux

La Bourse de Paris évoluait en baisse de 0,86% dans les premiers échanges jeudi, pénalisée par des résultats d'entreprises et la remontée des taux d'intérêt ava...

Gaza: l'UE demande des "pauses" pour acheminer l'aide humanitaire

Les dirigeants européens, réunis en sommet à Bruxelles, ont appelé jeudi soir à la mise en place de "couloirs humanitaires" et de "pauses" dans le conflit opposant...

Deux-roues: le contrôle technique progressivement mis en oeuvre à partir d'avril 2024

Le contrôle technique des deux-roues sera progressivement mis en oeuvre à partir d'avril 2024 en fonction de l'âge des véhicules, selon un arrêté publié mardi au...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *