samedi, février 24L'actualité des entrepreneurs

La Bourse de Paris stable après une ouverture dans le rouge

La Bourse de Paris évolue autour de l’équilibre lundi après avoir ouvert en baisse, les investisseurs gardant un oeil sur les indicateurs macroéconomiques et digérant la période des résultats d’entreprises.

L’indice vedette CAC 40 était parfaitement stable (+0,01%) à 7.315,74 points vers 10H20. La semaine dernière, la Bourse de Paris a perdu 2,16%, mettant fin à une série de trois semaines consécutives de hausse.

Lundi, les évolutions de l’indice parisien n’étaient pas d’envergure alors que les investisseurs prennent le temps de digérer le dernier rapport sur l’emploi aux Etats-Unis publié vendredi, avant de nouvelles publications cette semaine.

Les chiffres du commerce en Chine pour juillet seront publiés mardi et les chiffres de l’inflation et des prix à la production du même mois mercredi.

Jeudi, l’action se passera du côté des Etats-Unis, où sera publié l’indice CPI des prix à la consommation pour juillet.

Alors que les marchés évaluent toujours « à 40% la probabilité d’une nouvelle hausse des taux d’intérêt de la Fed avant la fin de l’année », ce chiffre pourrait « basculer dans un sens ou dans l’autre en cas de publication d’un CPI élevé » jeudi, commente Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Au cours du week-end, une responsable de la banque centrale américaine (Fed) a jugé que des hausses supplémentaires des taux de la Fed s’avèreraient certainement nécessaires pour faire encore baisser l’inflation aux États-Unis, après déjà 11 relèvements depuis mars 2022.

Toutefois, « ce point de vue commence à devenir minoritaire au sein du comité monétaire de la banque centrale (FOMC) », souligne Michael Hewson, même s’il ne fait que « souligner l’incertitude croissante qui commence à gagner non seulement la réflexion de la banque centrale, mais aussi le moral des investisseurs de manière plus générale ».

Société Générale recommandé par des analystes

La banque française Société Générale gagnait 0,71% à 25,58 euros vers 10H20, portée par une recommandation à l’achat de Jefferies, dont les analystes saluaient « des résultats encourageants » et « meilleurs que les attentes du consensus ».

Jeudi dernier, le groupe bancaire a annoncé être revenu dans le vert au deuxième trimestre avec un bénéfice net de 900 millions d’euros, un an après une lourde perte liée à la cession de sa filiale russe Rosbank.

Pas de répit pour Casino

Le cours de Bourse de Casino reculait de 3,49% à 2,43 euros.

L’agence de notation S&P Global Ratings a abaissé la note de Casino d’un cran à « CC » vendredi, s’attendant à un défaut « imminent » si l’accord de reprise du distributeur alimentaire par le milliardaire Daniel Kretinsky va à son terme.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Climat: TotalEnergies visé par une plainte au pénal pour des projets pétroliers en Tanzanie et Ouganda

TotalEnergies de nouveau dans le viseur des associations pour "climaticide": quatre associations de défense de l'environnement ont déposé plainte contre le groupe et...

Zouari négocie le contrôle de Picard en 2024

Moez-Alexandre Zouari n'a pas dit son dernier mot. Ancien candidat à la reprise de Casino au sein du véhicule 3F avec Xavier Niel et Matthieu Pigasse, l'actionnaire ma...

Discrétion et trublions: cinq choses à retenir de la Paris Fashion week

Si la sobriété est le mot d'ordre de la Fashion week parisienne, quelques attitudes et détails viennent troubler cette fête de bienséance qui s'achève mardi: - ...

Allemagne: la récession en 2023 sera plus forte que prévu

Les principaux instituts de conjoncture allemands ont nettement abaissé jeudi leur prévision pour 2023, le Produit intérieur brut de la première économie européen...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *