mercredi, février 28L'actualité des entrepreneurs

La Bourse de Paris quasi stable, tournée vers une conférence de banquiers centraux

La Bourse de Paris a terminé quasi stable (+0,08%) mercredi, dominée par l’attentisme avant la conférence des banquiers centraux à Jackson Hole (Etats-Unis) en fin de semaine.

L’indice vedette CAC 40 a progressé de 5,74 points à 7.246,62 points, après avoir connu un début de séance plus nettement dans le vert grâce à une nette baisse des taux d’intérêt obligataires. Mardi il avait enchaîné une deuxième séance de hausse, finissant à +0,59%.

Pour Nicolas Lasry, gérant actions de Meeschaert AM, le marché est dans l’attente des résultats du fabricant de puces Nvidia, qui seront publiés mercredi après la clôture de Wall Street, et de la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole qui débute jeudi.

« On va voir quel va être le ton des banquiers centraux, s’ils commencent ou non à ajuster leurs politiques monétaires et si on va rester ou non sur un ton restrictif » après des mois de hausses de taux, commente M. Lasry.

Mercredi les taux d’intérêt ont nettement reculé sur le marché obligataire. Le taux d’intérêt de l’emprunt à 10 ans français baissait à 3,04% vers 18H00, contre 3,17% lors de la dernière clôture.

Une tendance observée sur toutes les dettes souveraines européennes. Les taux ont réagi à la publication des indicateurs avancés sur l’activité.

Dans la zone euro, le repli de l’activité du secteur privé s’est aggravé en août, la mauvaise santé de l’industrie manufacturière atteignant désormais les entreprises de services, sur fond d’affaiblissement persistant de la demande, selon l’indice PMI Flash publié par S&P Global.

En France, la contraction de l’activité a continué en août. Si l’activité industrielle a fait mieux qu’attendu, celle des services a en revanche déçu.

L’inquiétude persiste sur la consommation et l’investissement des ménages et entreprises européens, freinés par le resserrement de la politique monétaire (hausse de taux) de la Banque centrale européenne (BCE) et des perspectives moroses.

« Les derniers chiffres économiques indiquent clairement une récession, même si l’ampleur de celle-ci reste difficile à chiffrer », analyse Christophe Boucher, directeur des investissements chez ABN AMRO IS.

Ces données vont « dans le sens d’un ralentissement économique, qui a été piloté (par les banques centrales, NDLR), et donc peut-être d’un apaisement des politiques monétaires », souligne Nicolas Lasry.

La tech tonique avant Nvidia

Comme l’indice de New York à forte coloration technologique, le Nasdaq, plusieurs valeurs du secteur de la « tech » ont progressé mercredi en amont de la publication très attendue des résultats trimestriels de Nvidia.

Les investisseurs espèrent un « nouveau relèvement des prévisions de Nvidia », selon Nicolas Lasry.

Teleperformance a gagné 2,74% à 118,30 euros, Worldline 1,33% à 30,40 euros.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Le soleil brille sur l'énergie albanaise

La terre est salée, le soleil tape, et dans quelques semaines les 234.828 panneaux solaires de la centrale de Karavasta seront branchés au circuit électrique. Et l'A...

Les éleveurs du Sud-Ouest inquiets face à la maladie hémorragique épizootique

Inquiets mais pas "affolés", des éleveurs du sud-ouest de la France demandent du soutien à l'Etat face à l'avancée de la maladie hémorragique épizootique (MHE), ...

La SNCF et Alstom poursuivent les essais du TGV nouvelle génération

Le futur TGV M, cinquième génération des trains à grande vitesse conçue par Alstom pour la SNCF, qui pourra transporter davantage de voyageurs en consommant moins ...

Au Luxembourg, l'apprentissage douloureux d'une agriculture sans glyphosate

Sans glyphosate, "c'est beaucoup plus de travail et d'énergie": dans ses vignes, le Luxembourgeois Roger Demuth a dû abandonner pendant deux ans l'herbicide controver...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *