mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

La Bourse de Paris, frileuse avant le week-end, retourne vers les 7.000 points

La frilosité des investisseurs face au risque géopolitique et la remontée des cours du pétrole ont entraîné les actions de la Bourse de Paris en nette baisse de 1,42% vendredi, près des 7.000 points.

L’indice vedette CAC 40 a reculé de 101 points, à 7.003,53 points. Cette baisse le fait aussi tomber dans le rouge sur la semaine (-0,80%), malgré sa meilleure séance mardi depuis juillet. Depuis le 1er janvier, l’indice gagne encore 8,18%.

« C’est une séance de crainte », a décrit Marie Cecchini, gérante chez Amplegest. Ces tensions se matérialisent dans plusieurs domaines, notamment « géopolitique » avec la situation au Proche-Orient.

Israël a ordonné vendredi l’évacuation de « tous les civils » de la ville de Gaza « pour leur propre sécurité et protection », alors que l’Etat israélien continue de pilonner le territoire palestinien au septième jour de sa guerre contre le mouvement islamiste Hamas.

Les affrontements, lancés samedi par une attaque du Hamas, ont déjà fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

Cette situation a fait s’envoler les prix du pétrole de près de 4% au moment de la clôture parisienne.

Mais les inquiétudes sont aussi économiques et portent tant sur « le ralentissement de la zone euro », avec vendredi une révision à la baisse d’une prévision de croissance en Italie et, aux Etats-Unis, la dégradation de la confiance des consommateurs américains plus marquée que prévu, a noté la gérante.

Ce climat de défiance s’est traduit par un attrait vers le marché obligataire, ce qui a provoqué une baisse des taux.

L’intérêt de l’emprunt à 10 ans français, échéance qui fait référence, a ainsi terminé la semaine à 3,36%, en baisse par rapport aux 3,40% de jeudi et aux 3,47% de la semaine passée.

La santé en difficulté

Le fournisseur de matériels pour le secteur biopharmaceutique Sartorius Stedim Biotech a lâché 16,74%, à 187,25 euros, au lendemain de la baisse de ses prévisions de chiffre d’affaires pour 2023.

La plupart des valeurs de la santé ont terminé en net recul. Sur le CAC, Eurofin a chuté de 4,11% à 49,65 euros. Sur le SBF 120, Euroapi a dévissé de 6,60% à 5,32 euros, perdant près de 56% sur la semaine après un nouvel avertissement sur résultats.

Dans les maisons de retraite, Orpea a chuté de 13,01% à 1,13 euro, après ses résultats jeudi, entraînant LNA Santé (-5,98% à 22 euros) et Clariane (ex-Korian) (-4,29% à 5,02 euros).

LVMH en bas

Le géant du luxe LVMH a réalisé la pire performance hebdomadaire du CAC 40 (-9,47% à 660,60 euros) après avoir publié mardi des résultats qui ont acté aux yeux des investisseurs le retour à une croissance moins forte du groupe.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Prix de l'électricité: un accord "dans quelques heures" entre l'Etat et EDF, selon Le Maire

La négociation entre l'Etat et EDF sur les prix de l'électricité "est sur le point d'aboutir dans les heures qui viennent", a indiqué lundi le ministre de l'Economi...

Inondations: accalmie avant de nouvelles pluies dans le Pas-de-Calais, les habitants exténués

Une accalmie pour reprendre son souffle avant l'arrivée d'une nouvelle dépression: dans le Pas-de-Calais, les habitants soumis à un régime épuisant d'intempéries ...

Israël-Hamas: la Russie pratique la "désinformation", selon le patron de Microsoft

La Russie pratique la "désinformation" dans les tensions politiques au Proche et au Moyen-Orient, région déstabilisée par le conflit entre le Hamas et Israël, a af...

Birmanie: réservoir de biodiversité, le lac Inle envahi par les potagers flottants

Sur sa barque en bois, Nyunt Win navigue entre les rangées de son potager flottant pour récolter les tomates qui font la renommée du lac Inle, un joyau de biodiversi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *