mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

La Bourse de Paris entraînée par la chute de LVMH

La Bourse de Paris a clôturé en baisse de 0,44% mercredi, entraînée par le géant du luxe LVMH qui a lâché plus de 6% après avoir annoncé des ventes moins bonnes qu’attendu par les analystes.

L’indice vedette CAC 40 a lâché 31,22 points à 7.131,21 points. Mardi, la cote parisienne avait bondi de 2,01%, sa meilleure performance depuis juillet, grâce au repli des taux obligataires américains.

La séance parisienne a été marquée par la réaction négative des investisseurs aux résultats du troisième trimestre du numéro un mondial du luxe, LVMH. L’action a chuté de 6,46% à 686,10 euros.

Le groupe de Bernard Arnault a annoncé avoir réalisé un chiffre d’affaires de 19,96 milliards d’euros au troisième trimestre, soit une hausse de 1% sur un an, un chiffre est inférieur aux prévisions.

La capitalisation boursière du groupe de luxe, c’est-à-dire la somme qu’il faudrait débourser pour acheter toutes ses actions, tourne désormais autour de 344 milliards d’euros, soit une chute de 24 milliards d’euros en une séance. Plus d’un quart des entreprises du CAC 40 ne sont pas valorisés autant par les investisseurs.

Surtout, « ces résultats reflètent la situation macroéconomique », commente Alexandre Baradez, responsable de l’analyse marchés d’IG France.

« On voit que le durcissement des politiques monétaires » menées par les banques centrales européenne et américaine « touche tous les secteurs, l’argent étant moins disponible et plus cher », poursuit l’analyste.

Les « problèmes de la reprise d’activité de la Chine depuis la fin du confinement ressortent aussi » dans ces résultats, la croissance du groupe ralentissant sur cette zone géographique, ajoute Alexandre Baradez, alors que la Chine peine à repartir depuis « la fin du confinement ».

Les autres valeurs du luxe cotées à Paris ont aussi clôturé en repli: Kering a reculé de 1,42% à 427,95 euros et Hermès de 1,50% à 1.751 euros.

La coentreprise réunissant le constructeur automobile Stellantis a pris 2,17% à 18,83 euros après l’annonce que sa coentreprise avec le géant Samsung investirait plus de 3,2 milliards de dollars dans la construction de sa deuxième méga-usine de batteries pour voitures électriques aux États-Unis.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Le Bazar de l'Hôtel de Ville (BHV) parisien dans le giron d'une petite foncière familiale

L'emblématique Bazar de l'Hôtel de Ville (BHV) de Paris va bien quitter le giron des Galeries Lafayette: le groupe, qui le détenait depuis 1991, a cédé le vieux pa...

Wall Street ouvre en léger rebond pour terminer la semaine

La Bourse de New York a démarré la dernière séance de la semaine sur un léger rebond vendredi, digérant les remarques, la veille, du président de la Fed Jerome P...

La Bourse de Paris évolue avec prudence, tournée vers les banquiers centraux

La Bourse de Paris a ouvert en baisse de 0,39% mercredi, les investisseurs restant prudents avant plusieurs prises de parole de banquiers centraux et digérant des publ...

Sanofi visé par une enquête judiciaire pour manipulation de cours

Le géant pharmaceutique Sanofi est visé par une enquête de la justice française pour manipulation de cours et diffusion d'information fausse ou trompeuse dans sa co...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *