mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

La Bourse de Paris en position d'attente

La Bourse de Paris évolue en légère baisse de 0,12% dans les premiers échanges mardi dans l’attente de la confirmation d’une politique plus souple à venir des banques centrales.

L’indice vedette CAC 40 reculait de 8,61 points à 7.005,12 points vers 09H35, après avoir ouvert sous les 7.000 points. La veille, il avait reculé de 0,48%.

Dans une séance pauvre en indicateurs, les données venues de Chine ne sont pas venues donner de l’optimisme aux investisseurs: la chute des exportations chinoises s’est accélérée en octobre, avec un recul de 6,4% sur un an, selon des chiffres publiés par les douanes du pays mardi, des données qui n’incitent pas à l’optimisme pour sa croissance.

Les investisseurs attendent à 11 heures l’évolution des prix à la production en septembre dans la zone euro.

Après une accalmie la semaine passée à la suite de la réunion de la Banque centrale américaine (Fed), « le débat sur les taux d’intérêt aux États-Unis a de nouveau émergé », note Andreas Lipkow, analyste indépendant.

« Certains membres de la Banque centrale américaine veulent poursuivre la lutte contre l’inflation » de manière plus longue, ce qui va à l’inverse des espoirs du marché, commente Andreas Lipkow.

Le président de la Fed Jerome Powell doit s’exprimer dans la semaine, et sa prise de parole sera comme de coutume très écoutée par les marchés.

Les taux d’intérêt des Etats sont ainsi nettement remontés lundi, compensant une petite partie de la forte chute de la semaine passée, et se stabilisaient mardi.

Engie relève ses objectifs

L’énergéticien Engie (+0,77% à 15,25 euros) a annoncé mardi un résultat d’exploitation hors activités nucléaires en hausse de 27,4% à 8 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, soulignant ainsi la bonne tenue des renouvelables et de ses activités d’approvisionnement en énergie, malgré un ralentissement observé au 3e trimestre. Le groupe a revu en hausse son objectif annuel de bénéfice net récurrent part du groupe.

Sanofi sous surveillance

Le Parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire à l’encontre du géant pharmaceutique français Sanofi (-0,93% à 84,13 euros) pour diffusion de fausses informations et manipulation de cours autour de son médicament Dupixent, affirme mardi La Lettre.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Face au ralentissement de la croissance, Spotify supprime un emploi sur six

Le numéro mondial des plateformes audio Spotify a annoncé lundi une réduction de ses effectifs d'"environ 17%", soit quelque 1.500 personnes, afin de réduire ses co...

La Bourse de Paris débute la semaine dans le calme

La Bourse de Paris a ouvert en baisse de 0,20% lundi, reprenant son souffle après un mois de novembre de nets gains, en attendant la publication de plusieurs indicateu...

Concurrence: l'IA est un potentiel "musée des horreurs", selon l'antitrust français

"L'intelligence artificielle a le potentiel de devenir le musée des horreurs de l'antitrust si on ne fait rien", a déclaré jeudi Benoit Coeuré, le président de l'A...

Wall Street conclut en ordre dispersé son meilleur mois de l'année

La Bourse de New York a conclu en ordre dispersé jeudi la dernière séance de novembre, le meilleur mois de l'année jusqu'ici pour les indices. L'indice Dow Jones a...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *