mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

La Bourse de Paris en baisse

La Bourse de Paris a ouvert en baisse de 0,39% mercredi, les investisseurs restant prudents avant plusieurs prises de parole de banquiers centraux et digérant des publications macroéconomiques.

L’indice vedette CAC 40 reculait de 7,88 points à 6.978,35 points (-0,12%) vers 09H55. Mardi, l’indice a terminé en repli de 0,39% pour finir à 6.988,23 points.

Le déficit commercial de la France sur les échanges de biens a légèrement diminué au troisième trimestre pour atteindre 25,3 milliards d’euros, soit 300 millions de moins qu’au trimestre précédent.

En Allemagne, l’inflation a ralenti à 3,8% sur un an en octobre, son plus bas niveau depuis août 2021, sur fond de faiblesse générale de l’économie allemande, confirmant de premières estimations.

C’est la « décélération de l’activité, qui, d’après nous, permettra de ramener l’inflation vers 2%, et de desserrer l’étau des banques centrales », commente Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche de LBP AM.

« Ainsi, nous restons dubitatifs sur la possibilité d’un rebond très fort des indices boursiers à ce stade », poursuit-il.

A l’agenda de la séance, les investisseurs s’attarderont sur les prises de parole de banquiers centraux.

« Nous entendrons l’économiste en chef de la Banque centrale européenne (BCE), Philip Lane, ainsi que Pierre Wunsch de Belgique, Joachim Nagel d’Allemagne, Gabriel Makhlouf d’Irlande et Pablo Hernandez De Cos d’Espagne », détaille Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Les investisseurs attendront aussi, et surtout, la prise de parole de Jerome Powell, le président de la banque centrale américaine (Fed), lors d’un débat au Fonds monétaire international (FMI).

Ces derniers jours, « quelques intervenants de la Fed, dont Neel Kashkari et Michelle Bowman, ont envoyé un message prudent au marché, indiquant que la bataille de la Fed contre l’inflation n’est pas encore gagnée et que le resserrement pourrait se poursuivre », souligne dans une note Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Crédit Agricole en hausse

Crédit Agricole (+0,95% à 11,70 euros) s’est appuyé au troisième trimestre sur sa banque de financement et d’investissement et ses métiers de services financiers spécialisés pour publier mercredi un revenu et un résultat net en hausse significative, compensant le ralentissement de la France.

Air Liquide s’associe à Siemens

L’allemand Siemens Energy et le français Air Liquide (-0,77% à 161,36 euros) inaugurent ensemble mercredi à Berlin une usine de taille modeste mais au potentiel révolutionnaire pour la décarbonation de l’industrie lourde. Elle fabrique des modules d’électrolyseurs, pièces clés pour produire de l’hydrogène bas carbone.

Legrand trébuche

Le fabricant de matériel électrique a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 15,5% sur les neuf premiers mois de 2023, avec des ventes en légère hausse, une performance jugée « très solide » dans un marché du bâtiment en retrait.

Son action cédait toutefois 3,62% à 80,32 euros, le groupe tablant désormais sur une croissance de ses ventes (hors effet de change et hors effets du retrait de la Russie) d’environ 5%, c’est-à-dire dans le bas de la fourchette annoncée en juillet.

Bonduelle, c’est dans la boîte

Le spécialiste français des légumes en conserve et surgelés a vu son chiffre d’affaires stagner au premier trimestre de son exercice décalé, sous l’effet notamment de taux de change défavorables, mais a maintenu ses prévisions pour l’ensemble de l’année. Salué en bourse, le groupe gagnait 3,41% à 10,30 euros.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Face au ralentissement de la croissance, Spotify supprime un emploi sur six

Le numéro mondial des plateformes audio Spotify a annoncé lundi une réduction de ses effectifs d'"environ 17%", soit quelque 1.500 personnes, afin de réduire ses co...

La Bourse de Paris débute la semaine dans le calme

La Bourse de Paris a ouvert en baisse de 0,20% lundi, reprenant son souffle après un mois de novembre de nets gains, en attendant la publication de plusieurs indicateu...

Concurrence: l'IA est un potentiel "musée des horreurs", selon l'antitrust français

"L'intelligence artificielle a le potentiel de devenir le musée des horreurs de l'antitrust si on ne fait rien", a déclaré jeudi Benoit Coeuré, le président de l'A...

Wall Street conclut en ordre dispersé son meilleur mois de l'année

La Bourse de New York a conclu en ordre dispersé jeudi la dernière séance de novembre, le meilleur mois de l'année jusqu'ici pour les indices. L'indice Dow Jones a...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *