mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

La Bourse de Paris conclut en baisse, attentiste avant la réunion BCE

La Bourse de Paris a clôturé en baisse de 0,35% mardi, prudente avant la publication de l’inflation aux Etats-Unis et les prochaines décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne jeudi.

L’indice vedette CAC 40 a gagné 44,67 points à 7.240,77 points. Lundi il avait terminé en hausse de 0,52%.

La séance a été dépourvue d’indicateur économique majeur, et les regards sont tournés vers Francfort, où se tiendra jeudi la prochaine réunion de la Banque centrale européenne (BCE), qui doit déterminer de la suite de sa politique monétaire.

La BCE aura à choisir entre relever ses taux pour la dixième fois d’affilée ou décréter une pause. Jusqu’ici, « l’issue de la réunion apparaît particulièrement incertaine », commente Kevin Thozet, membre du comité d’investissement de Carmignac.

Les investisseurs seront aussi attentifs aux indicateurs américains, avec la publication de l’indice des prix CPI pour août mercredi, celle des ventes de détail jeudi, ainsi que la dernière édition de l’enquête sur le moral des consommateurs, publiée vendredi par l’université du Michigan.

Ces données sont particulièrement attendues en amont de la prochaine réunion de la banque centrale américaine (Fed) la semaine prochaine.

« Nous nous attendons à ce que la Fed maintienne ses taux » en septembre, estime Dillon Lancaster, gérant, TwentyFour Asset Management.

Pour autant, hausse de taux ou non, l’analyste estime que la décision « n’aura pas d’effet majeur sur les marchés » dans la mesure où « la majeure partie du travail de la banque centrale a déjà été effectuée », conclut-il.

Airbus inquiète

Airbus a, comme la veille, conclu la séance en repli. Le groupe a reculé de 2,38% à 130,48 euros.

La semaine dernière le géant industriel a annoncé avoir livré en août 52 appareils commerciaux, accentuant son retard sur ses objectifs annuels et a aussi annoncé 117 unités supplémentaires sur son carnet de commande.

Il lui en reste donc 287 à remettre d’ici à décembre, un rythme théorique mensuel de 72 qu’il n’a pour l’instant atteint qu’en juin cette année. En juillet, ce total était de 60.

Or, ces livraisons constituent un indicateur fiable de la rentabilité dans l’aéronautique, car les compagnies aériennes paient la majeure partie de la facture au moment où elles prennent possession des avions.

TotalEnergies prolonge le plafonnement à la pompe

Le groupe pétrolier TotalEnergies (+0,91% à 61,29 euros), qui gère le tiers des stations-service en France, a annoncé mardi matin qu’il prolongerait l’an prochain le plafonnement à 1,99 euro par litre du prix de l’essence et du gazole dans ses 3.400 stations, « tant que les prix resteront élevés ».

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Des candidats pour reprendre Kookaï, une marque française sous pavillon australien

Plusieurs candidats se sont manifestés pour reprendre Kookaï, marque française de prêt-à-porter en redressement judiciaire, qui s'est construite sur l'insolence de...

Les résultats de Tesla plombés par coûts de production et baisses de prix

Le constructeur automobile américain Tesla a dévoilé mercredi des résultats pour le troisième trimestre inférieurs aux attentes des analystes, soulignant que les ...

Le fonds KKR en passe de mettre la main sur le réseau de Telecom Italia

Le fonds d'investissement américain KKR a franchi une des dernières étapes avant de s'emparer du réseau fixe de Telecom Italia, en soumettant lundi une offre ferme ...

A Roanne, la production du canon Caesar passée en "économie de guerre"

Alignés dans un hall de production de l'usine Nexter de Roanne (Loire), six canons Caesar flambant neufs ont été produits en un temps record pour remplacer ceux céd...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *