mercredi, février 28L'actualité des entrepreneurs

Hôpital: le gouvernement fait un geste pour les soignants qui travaillent nuit et dimanche

Un nouveau coup de pouce financier pour trouver une parade à la crise de l’hôpital: le gouvernement a annoncé jeudi un total de plus d’un milliard d’euros de revalorisations pour les soignants, en faveur notamment du travail de nuit et le dimanche.

Après un été où l’hôpital et en particulier les urgences ont été sur le fil du rasoir, en raison de la pénurie de soignants, la réponse de l’exécutif pour tenter de conjurer la crise était attendue au tournant par le monde de la santé.

« On a besoin de votre aide pour tenir », a ainsi déclaré un médecin régulateur du Samu de Seine-Maritime à la Première ministre Elisabeth Borne, en visite jeudi soir à Rouen.

Dans la foulée, la cheffe du gouvernement a, dans le droit fil du Ségur de la Santé de 2020, choisi de délier à nouveau les cordons de la bourse, avec à la clef la promesse d’un « choc d’attractivité », selon Matignon.

Pour Mme Borne, « l’enjeu », est de reconnaître ces « contraintes particulières qu’ont les médecins » et soignants à l’hôpital: « le travail de nuit, le dimanche et les jours fériés ».

Pour fidéliser les personnels paramédicaux, qui fuient de plus en plus l’hôpital, « on va majorer de 25% la rémunération pour les aides-soignantes, les infirmières », a annoncé Elisabeth Borne. Pour les personnels non-médicaux, le gouvernement prévoit une hausse de 20% l’indemnité pour travail du dimanche.

Quant aux médecins, « on va pérenniser l’augmentation de 50% des gardes qu’on avait expérimentée depuis l’été dernier, et elle va s’étendre à tous les médecins, aussi bien du public que du privé », a déclaré Elisabeth Borne.

Dernière mesure: les rémunérations des astreintes des médecins de l’hôpital public vont être « alignées » sur celles du privé, plus favorables.

Sur le 1,1 milliard d’euros du coût d’ensemble, 600 millions correspondent à des revalorisations déjà annoncées mais qui sont « pérennisées » et 500 millions concernent de nouvelles mesures, qui seront inscrites dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2024, a précisé Matignon.

Selon le ministère de la Santé, ces revalorisations concernent aussi le personnel du Samu et donc les Assistants de régulation médicale (ARM) en grève depuis début juillet pour demander une meilleure reconnaissance face à une « explosion » du nombre d’appels ces derniers mois.

Aujourd’hui, « on a tous les leviers » pour « mettre ce coup de pied au fond de la piscine, ressortir la tête de l’eau », a déclaré Aurélien Rousseau à des journalistes.

– Qualité de vie au travail –

La fédération des hôpitaux de France (FHF, hôpital public) a réagi en se félicitant d’un « signe fort » demandé « de longue date ».

Pour Agnès Ricard Hibon, porte-parole de la société française de médecine d’urgence (SFMU), « ces revalorisations ciblent les périodes à forte pénibilité » et vont « dans le bon sens ». Mais « tout n’est pas une question d’argent », et il faut aussi améliorer les conditions de travail, a-t-elle dit à l’AFP.

« Le Ségur était un premier pas de rattrapage, là on fait un deuxième pas, mais on en a une centaine de retard », a commenté Jean-François Cibien, président de l’intersyndicale Action Praticien Hôpital (APH), pour qui des efforts supplémentaires seront encore nécessaires.

« Évidemment une fois qu’on fait ça on n’épuise pas les sujets sur l’attractivité de l’hôpital », a reconnu M. Borne qui veut « accélérer » aussi sur les enjeux d’organisation et de qualité de vie au travail.

Au cours de sa visite à Rouen, Mme Borne a par ailleurs décidé d’ouvrir aux pharmaciens, sous conditions, la prescription directe des antibiotiques aux patients atteints d’infections urinaires ou d’angines.

Plusieurs professionnels avaient déjà vu récemment leurs compétences étendues: depuis cet été pharmaciens, infirmiers ou sage-femmes.

A Rouen, la Première ministre a notamment visité le CHU, dialoguant en fin de soirée lors d’une table ronde avec les équipes de nuit, auprès desquelles les annonces de revalorisation ont été plutôt bien accueillies.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Pierre-Olivier Gourinchas (FMI): "L'économie boite mais n'a pas été terrassée"

Challenges - Comment expliquer la persistance d’une forme d’optimisme dans les perspectives économiques mondiales que vous venez de présenter ? Pierre-Olivier ...

Italie: Giorgia Meloni dévoile son budget sous l'oeil vigilant des marchés

Il y a un an, la Première ministre italienne Giorgia Meloni surprenait avec un budget marqué par une extrême prudence, dans le droit fil de son prédécesseur Mario ...

Fraude au travail détaché: condamnation confirmée en France pour une société espagnole

La cour d'appel de Nîmes a confirmé jeudi une amende de 375.000 euros infligée à la société espagnole Terra Fecundis, qui envoyait des travailleurs majoritairemen...

Tous les vols suspendus à l'aéroport londonien de Luton en raison d'un important incendie

L'aéroport londonien de Luton a suspendu tous ses vols jusqu'à la mi-journée mercredi en raison d'un important incendie qui a provoqué l'effondrement partiel d'un d...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *