mercredi, mai 29L'actualité des entrepreneurs

Franchises médicales : le gouvernement envisage un doublement, à 1 euro

Le ministre des Comptes publics Thomas Cazenave a annoncé vendredi que « la piste à l’étude » pour la hausse des franchises médicales était d’augmenter de 50 centimes ce reste à charge, autrement dit de le doubler en le portant à un euro.

« La piste à l’étude est d’augmenter de 50 centimes » la franchise actuelle, « tout en tenant compte des situations les plus difficiles » parmi les patients, a-t-il déclaré sur France 2, alors que le gouvernement est en quête d’économies budgétaires pour 2024.

« Ce qu’on souhaite c’est garantir le financement de la Sécurité sociale » et, « effectivement, on cherche à faire des économies », a remarqué M. Cazenave.

Le ministre a rappelé que le plafond de ces franchises était de 50 euros par an et par patient.

« Depuis 2017, on a augmenté l’accès à la santé, aux lunettes, aux prothèses audio, aux soins dentaire, on continue à financer une santé accessible à tous, mais on doit aussi, en responsabilité, trouver parfois de nouvelles sources de financement pour garantir notre modèle », a fait valoir M. Cazenave.

Créée en 2008 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, cette franchise est restée inchangée depuis : elle s’élève à 50 centimes par boîte de médicaments et par acte paramédical (kiné, soins infirmiers…), ou à deux euros par transport sanitaire.

source

Vous pourriez également aimer ceci :

Le soleil brille sur l'énergie albanaise

La terre est salée, le soleil tape, et dans quelques semaines les 234.828 panneaux solaires de la centrale de Karavasta seront branchés au circuit électrique. Et l'A...

Les éleveurs du Sud-Ouest inquiets face à la maladie hémorragique épizootique

Inquiets mais pas "affolés", des éleveurs du sud-ouest de la France demandent du soutien à l'Etat face à l'avancée de la maladie hémorragique épizootique (MHE), ...

La SNCF et Alstom poursuivent les essais du TGV nouvelle génération

Le futur TGV M, cinquième génération des trains à grande vitesse conçue par Alstom pour la SNCF, qui pourra transporter davantage de voyageurs en consommant moins ...

Au Luxembourg, l'apprentissage douloureux d'une agriculture sans glyphosate

Sans glyphosate, "c'est beaucoup plus de travail et d'énergie": dans ses vignes, le Luxembourgeois Roger Demuth a dû abandonner pendant deux ans l'herbicide controver...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *